Auteurs de nouvelles, de romans, de textes divers ; particuliers ; étudiants ; entreprises, vos écrits ont besoin d'être impeccables afin d'être lus, compris, diffusés et appréciés.
Le correcteur entre en scène pour rendre vos productions écrites impeccables, professionnelles, et donner à vos manuscrits les meilleures chances d'être remarqués par un éditeur et donc publiés.
Ouvrages d'art, romans, guides pratiques, études scientifiques… Pour passer de l'un à l'autre, le correcteur doit faire preuve d’une solide culture générale et d’une grande ouverture d’esprit.
De la correction simple (orthographe, grammaire, conjugaison) au travail en profondeur de réécriture et de mise en page, le correcteur fournit un travail sérieux et accompli dans le respect de la langue française.
Attentif à la forme autant qu'au fond, il procède à une lecture à plusieurs niveaux, à la fois technique et critique.
Quelles sont les étapes de correction d’un manuscrit ?
En quoi consistent-elles précisément ?
Quel est le temps moyen passé à chaque étape ?
1. PRÉPARATION de COPIE - 6000 à 8000 sec/heure
(sec = signes espaces comprises)
  • lecture critique du texte ;
  • vérification des faits énoncés ;
  • contrôle de la logique du texte, de la pertinence des titres
  • contrôle de la cohérence des dialogues et des personnages ;
  • contrôle de la qualité littéraire (avec harmonisation du style) : reformulations proposées et commentaires effectués en marge du texte ;
  • mise aux normes typographiques : vérification de la ponctuation, des espaces typographiques (espaces insécables, fines insécables, etc.),
    structuration du manuscrit selon la charte typographique éventuellement établie et les règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale ;
  • correction proprement dite (avec un travail de réécriture plus ou moins important selon la qualité du manuscrit et selon la demande de l'auteur) ;
  • vérification de la grammaire, de l'orthographe, de la conjugaison, de la syntaxe, des accords ;
  • harmonisation des niveaux de langue ;
Les corrections sont apparentes grâce au suivi des modifications sous Word.
Des commentaires éventuels sont inscrits en marge du texte, pour expliquer une correction ou proposer une reformulation.

IMPORTANT : sauf en cas de demande de réécriture d’un manuscrit, toute correction se fait dans le respect du style de l’auteur.
Précision : je ne suis pas adepte de la "nouvelle orthographe". "Eléfant" et autre "ognon", par exemple, n'ont pas leur place dans mon travail.
2. RELECTURE et CORRECTION - 10 000 à 12 000 sec/heure
(après étape de préparation de copie)
(effectuée dans l’idéal par un correcteur différent du premier)
  • relecture complète, suppression des coquilles ;
  • vérification de la syntaxe ;
  • vérification du respect des normes orthotypographique et grammaticales ;
  • contrôle de la mise en pages et de la structure.
***********************************************************************************

Le tarif pour des travaux de correction pour un correcteur salarié est de l’ordre de 12 à 15 € net de l'heure (+ 8,33 % + congés payés).

Le tarif pour des travaux de correction pour un correcteur indépendant est de l'ordre 12 à 15 € net de l'heure (sans congé payé, sans statut salarié) :

Ces travaux sont rémunérés en fonction de la longueur du texte corrigé, qui se calcule en nombre de signes : on compte en moyenne 8 000 signes de l'heure en préparation de copie, 12 000 signes de l'heure en relecture et 18 000 en BAT (Bon À Tirer : forme finale du manuscrit avant impression et/ou diffusion sous forme d'e-book).

Quand il faut réécrire le texte, le correcteur-rewriter négocie un tarif plus élevé, au cas par cas en fonction de l'ampleur de la tâche.

Il est également possible d'établir un tarif à la pagen : 2 € par page.

Dans tous les cas, un devis sera proposé.

TARIFS moyens en préparation de copie :
300 000 sec (environ 50 000 mots) : 37 à 50 h de travail
rémunération nette : 560 à 750 €
400 000 sec (environ 65 000 mots) : 50 à 65 h de travail
rémunération nette : 750 à 980 €
500 000 sec (environ 85 000 mots) : 65 à 85 h de travail
rémunération nette : 980 à 1 275 €
***********************************************************************************
FORMATIONS :
Fin 2018 : Formation d'animatrice d'ateliers d'écriture.
2014 :          Formation d'écrivain public auprès du CNED.
2009 - 2010 : Formation de correctrice d'édition auprès du Centre d'Écriture et de Communication - Paris.
EXPÉRIENCES :
2016 à aujourd'hui :
Production, correction et réécriture de documents médicaux (travail salarié) ;
Corrections de thèses scientifiques et de médecine (chirurgien-dentiste, cardiologue, etc.).
2010 à 2016 :
Corrections de romans pour des maisons d'éditions ;
Corrections de romans pour des particuliers qui ont publié en auto-édition, et avant envoi aux maisons d'édition.
- Hélène Destrem - 
Écrivain et correctrice d'édition

20180526_110517